MENU FERMER

A propos de la brasserie l'Apaisée

Voici donc la petite histoire de la brasserie pour les intéressés.

La brasserie l’Apaisée est le projet un peu fou de Xavier Righetti. A peine rentré d’un séjour au Québec en 2014 au cours duquel il chope le virus en découvrant avec jubilation la scène “craft” omniprésente, il se met à brasser dans sa cuisine. En effet, la révélation des bières IPA houblonnées a transformé sa perception de la bière, et aucun retour en arrière n’était possible. Ne trouvant que peu d’offre à Genève, la seule option semblait être de brasser une Bière comme il l’aimait: sèche et houblonnée. Parmis ses nombreuses propriétés médicinales, le houblon – cousin du cannabis – s’utilise pour les troubles du sommeil. Faire de la bière est aussi un moyen de revenir à une activité plus manuelle et moins stressante, éloignée des écrans d’ordinateur. Le nom l’Apaisée était tout trouvé.

Dans la foulée, Xavier découvre le forum brassageamateur.com et participe à plusieurs Brassams: des rencontres incroyables entre brasseurs amateurs francophones. Une occasion exceptionnelle pour partager, apprendre, s’amuser, le tout dans une ambiance bon enfant. Renaud Ott, ancien colloc’ et collègue de thèse de Xavier, s’était mis à brasser quelques temps auparavant et a été d’une précieuse aide. Ce malade mental a construit sa brasserie de A à Z et relate ses aventures sur son blog.

Après moins d’une trentaine de brassins d’une vingtaine de litres et quelques collaborations avec Renaud, Xavier passe la vitesse supérieure et craque pour un système ingénieux développé par un Bernois, Daniel Michel. Ils brassent ensemble sur un protoype de la machine à Berne, se lient d’amitié et Xavier devient son premier client.

En attendant de recevoir la machine fabriquée sur mesure, il faut trouver un local sur Genève, la cuisine ne suffisant plus pour accueillir une machine pesant près d’une tonne les cuves pleines. C’est au cours de vacances brassicoles en Belgique et Hollande que Xavier reçoit une belle nouvelle: son pote Alexandre Joly accepte de tenter l’expérience et lui prête une partie de son atelier au Vélodrome. Avec l’aide de Michael BergAlexandre GérentonNico Saramon et de son frère Laurent, Xavier va aménager les 16m2 (!!) de sa future brasserie. Arrivée et évacuation d’eau, électricité en triphasé, tout est prêt pour accueillir la machine qui finit par arriver le 2 décembre 2015. Cette machine, la BrewTower 300, permettra de brasser 300L litres de Bière à la fois, soit 15 fois plus qu’auparavant.

5 jours plus tard, le 7 décembre, Xavier brasse sa première bière avec le nouveau système, une IPA, avec l’aide de Daniel et son père qui se sont déplacés de Berne pour l’occasion.

En Avril 2016, le garage du Vélodrome se libère. Après quatre mois de travaux, le nouvel espace commun du Vélodrome est prêt pour accueillir les cuves de brassage et les fermenteurs.

N’utilisant que des ingrédients bio dans la mesure du possible, le but étant de produire des bières originales, brassées avec le plus grand soin.